Défense du territoire
Robert Frairet
Robert Frairet Président de la communauté de Communes d'Artagnan en Fezensac
Conseiller Départemental
Maire de Caillavet
Marie-Martine Dalla Barba
Marie-Martine Dalla Barba Conseillère Départementale du Gers
Administrateur d’une banque mutualiste
Administrateur d’associations sociales et culturelles

Les actualités


RN124
Sur le tronçon RN124 -Biran / La Hurée- les automobilistes ont des interrogations sur l'efficacité et la gestion par la DIRSO des panneaux amovibles de signalisation "travaux".
Ci-après l'intervention de Robert Frairet auprès de Monsieur Pierre Ory, Préfet, et Monsieur Pierre Aurignac, Procureur de la République.

La signalisation des travaux en cours sur le tronçon RN/Biran/La hurée appelle de ma part des observations et des interrogations.

La vitesse autorisée est limitée à 90km/h en période normale et contrôlée par un radar fixe.

Pendant les travaux, étalés sur plusieurs mois, il est fréquent d’observer des panneaux amovibles de limitation  à 70km/h, ce qui se comprend lors de l’activité des entreprises et lorsque la chaussée présente ponctuellement une infrastructure de roulement insuffisamment sécurisée.

Toutefois, il est courant de constater la pose de panneaux au sol (limite 70km/h) dans un sens ou dans  les 2 sens et que pour autant aucun panneau à l’extrémité du chantier n’indique la fin de limitation ou qu’au contraire le peu d’assise de cette signalisation (panneau couché par le vent) induise les conducteurs sur des interrogations.

Aussi, je souhaiterais connaitre la position officielle administrative et judiciaire si, par conscience de service ou pour tout autre raison, les autorités habilitées à la gestion du contrôle et donc des sanctions dressaient des constats sur une vitesse supérieure à 70km/h.

Je souhaite que vous reteniez la pertinence de mon intervention en considérant que les usagers ont l’obligation de se conformer à la réglementation mais que les administrations ont l’obligation de la qualité de l’information.

Je vous remercie par conséquent de préciser votre position sur ce sujet en faisant observer que la DIRSO, les maîtres d’ouvrage et d’œuvre doivent se conformer à la réglementation sous le contrôle direct de la Préfecture et que la puissance publique doit cette transparence aux citoyens.