Défense du territoire
Robert Frairet
Robert Frairet Président de la communauté de Communes d'Artagnan en Fezensac
Conseiller Départemental
Maire de Caillavet
Marie-Martine Dalla Barba
Marie-Martine Dalla Barba Conseillère Départementale du Gers
Administrateur d’une banque mutualiste
Administrateur d’associations sociales et culturelles

Les actualités


Comité Syndical de Gers Numérique

A l’occasion du Comité Syndical de Gers Numérique du 27 septembre dernier, Robert Frairet a exposé  sa réflexion personnelle concernant le suivi et le bon fonctionnement des infrastructures Haut et Très Haut Débit et tout particulièrement le suivi des réclamations de certains abonnés.

En effet, il note que  les retours les plus récurrents font apparaître que, malgré une éligibilité affichée, ces abonnés ne reçoivent pas la qualité espérée après raccordement au réseau amélioré par Gers Numérique.

Comme cela est expliqué lors des réunions d’informations grand public, la réponse aux questions soulevées se traduit par un conseil, celui de contacter l’opérateur pour adapter le contrat à la nouvelle structure.

Il s’agirait d’une démarche simple si toutes les conditions relevaient d’une révision contractuelle de l’ancien contrat. Il ressort cependant de l’analyse une complexité plus technique qui peut concerner certes l’abonnement mais aussi et surtout une mise en cause du dispositif existant, box et ordinateur.

Un constat qui revient également est celui du mauvais état des lignes France Télécom qui parfois représente un handicap pour véhiculer les effets positifs de la fibre entre les sous-répartiteurs et l’abonné.

Robert Frairet souligne que Gers Numérique représente une avancée significative dans l’amélioration du réseau et compte-tenu de l’effort très important d’aménagement voulu par le Conseil Départemental et les Communautés de Communes, les effets positifs doivent être optimisés.

C’est dans ce contexte qu’il lui parait donc important de pouvoir effectuer au cas par cas un diagnostic sur les dysfonctionnements du nouveau réseau et en premier lieu chez l’abonné. Ainsi compte-tenu de cet enjeu, il préconise qu’un poste de technicien très expérimenté puisse devenir un service mis à disposition des abonnés mal desservis. Sa mission pourrait s’orienter sur le diagnostic, le conseil et enfin la solution la mieux adaptée au panel proposé par Gers Numérique.

Il soumet son analyse à l’examen du comité syndical.