Défense du territoire
Robert Frairet
Robert Frairet Président de la communauté de Communes d'Artagnan en Fezensac
Conseiller Départemental
Maire de Caillavet
Marie-Martine Dalla Barba
Marie-Martine Dalla Barba Conseillère Départementale du Gers
Administrateur d’une banque mutualiste
Administrateur d’associations sociales et culturelles

Les actualités


Centre de Formation des Apprentis

Nous soutenons toutes les actions qui touchent à la formation professionnelle ainsi que les organismes existants.
Pour cette raison, nous ne pouvons que partager le dispositif de financement de l’apprentissage.
Il faut aussi rendre hommage aux petites entreprises gersoises qui font  souvent un acte citoyen en acceptant un contrat d’apprentissage.
L’administration se doit d’accompagner l’aide TPE non en affichant une rigueur démesurée mais en accompagnant utilement les porteurs de contrat or il apparait que malgré la disposition nouvelle du droit à l’erreur, l’interprétation des délais de déclaration d’un apprenti ne fait l’objet d’aucune tolérance.
A titre d’exemple, le « Portail d’Alternance » procédure numérique de déclaration peut s’avérer défaillant. L’administration n’en tient aucun compte mettant en péril l’aide apprenti des Très Petites Entreprises.
Il est inadmissible que ce comportement perdure.
Robert Frairet

Vœu adopté à l’unanimité présenté par la majorité départementale : 
Réforme de l’apprentissage : le CFA d’Auch ne doit pas disparaitre

Malgré l’avis défavorable et unanime des différentes instances saisies (CNEFOP, CNEN, CNESER, Conseil national de l’éducation, etc.), malgré l’opposition des acteurs de terrain, en particulier des Régions qui sont responsables de la formation professionnelle, le Gouvernement n’a pas renoncé à sa réforme de l’apprentissage.

En privilégiant et en renforçant le rôle des branches professionnelles dans la gestion et le financement de l'apprentissage, au détriment des conseils régionaux, le Gouvernement tourne le dos à une politique pragmatique de formations adaptées aux enjeux et aux spécificités des territoires.

Cette réforme qui prétend libéraliser l’apprentissage va en réalité impacter négativement les CFA dans les départements les plus fragiles.

Selon l’Association des Régions de France 700 centres de formation des apprentis (CFA) sont menacés de disparition, du fait de cette réforme.

En Occitanie, ce sont les deux tiers des CFA qui seraient fragilisés, alors même que le nombre d’apprentis a progressé de 4,4% en 2018 dans notre région et que leur capacité d’accueil est souvent sous exploitée.

Les conseillers départementaux du Gers, réunis en séance le 15 juin 2018 :
• Rappellent que l’apprentissage est une voie d’excellence pour les jeunes et pour le recrutement des entreprises,
• Redoutent un phénomène de concentration de l’offre d’apprentissage dans les métropoles, au détriment des CFA à faibles effectifs situés en zones rurales et périurbaines,
• Réaffirment leur soutien au travail remarquable accompli par le CFA du Gers et la Chambres de métiers,
• Demandent aux parlementaires gersois de garantir la pérennité du CFA de Pavie et des formations dispensées.