Défense du territoire
Robert Frairet
Robert Frairet Président de la communauté de Communes d'Artagnan en Fezensac
Conseiller Départemental
Maire de Caillavet
Marie-Martine Dalla Barba
Marie-Martine Dalla Barba Conseillère Départementale du Gers
Administrateur d’une banque mutualiste
Administrateur d’associations sociales et culturelles

Les actualités


Abattoir de Condom


Suite à la fermeture de l’abattoir de Condom, Robert Frairet, Conseiller Départemental  a adressé un courrier à Monsieur le Préfet  en date du 2 octobre : 

Monsieur le Préfet,

Les sociétaires et les usagers de la Société Condomoise d’Abattage ont saisi les élus à la suite du contrôle que les services de l’Etat ont conduit sur le fonctionnement de la structure.

Vous avez conclu à la suspension de l’activité pour une durée de six mois.

Votre décision, fondée sur les critères objectifs de dysfonctionnements constatés, n’est opposable que par une démarche plus ciblée sur le caractère social et de service public au demeurant nécessaires et en tout cas avérés.

Cet établissement est prestataire de services sur tout le bassin Nord-Ouest et Centre du Gers, ainsi que sur la partie la plus rapprochée du Lot-et-Garonne.

Une fermeture brutale, même provisoire, serait attentatoire autant à l’activité des professionnels de la viande, des associations et des particuliers qui, à différents niveaux, ont recours à la Société Condomoise d’Abattage (bouchers, professionnels de la transformation en circuits courts, clubs taurins, associations à caractère rituel, agriculteurs).

Cette fermeture démantèlerait le caractère de filière et de service sur ce secteur.

Ainsi, il me paraîtrait  être du plus grand intérêt que la puissance publique accepte de surseoir à une disposition aussi brutale et qu’au contraire, la mise en place pédagogique contraigne la gouvernance et les 28 actionnaires de la Société Condomoise d’Abattage à une révision draconienne des bonnes pratiques de fonctionnement.

J’ai relevé avec intérêt leur prise de conscience des aménagements et de la discipline à adopter pour un retour rapide à une activité en symbiose avec les règlementations en vigueur.

Je vous remercie donc d’une révision de votre part, basée sur l’intérêt d’un territoire en ne perdant pas de vue le respect des prescriptions imposées à la continuité de l’abattage à Condom et vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma considération respectueuse.

Dans sa réponse, Monsieur le Préfet, réitère les exigences d’adaptation en souhaitant également un retour d’activité.